Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Brigitte FOSSEY, comédienne Nicolas VAUDE, comédien et Nour AYADI, Lauréate 2019 du prix Cortot

21 juillet à 20:30 CEST

35€ à 45€

Billets

Plus en stock!CAT. A - 21 juillet 20h3045,00Brigitte FOSSEY, Nicolas VAUDE, le (la) Lauréat(e) 2019 du prix Cortot Dimanche 21 juillet
Plus en stock!CAT. B - 21 juillet 20h30Brigitte FOSSEY, Nicolas VAUDE, le (la) Lauréat(e) 2019 du prix Cortot Dimanche 21 juillet

George Sand – Gustave Flaubert :

 

Brigitte FOSSEY, comédienne

Nicolas VAUDE, comédien

Nour AYADI, Lauréate 2019 du Prix Cortot, piano

 

George Sand – Gustave Flaubert : « Tu aimes trop la littérature, elle te tuera »

On n’imagine pas de caractères plus dissemblables, conceptions de la vie plus différentes et rapports à la littérature plus divergents que ceux de George Sand et Gustave Flaubert. Pourtant, leur correspondance est l’une des plus belles qui soient et apporte un éclairage indispensable sur leurs œuvres et leurs démarches artistiques. Dans ces lettres vibrantes de vitalité et d’esprit se déploie une profonde amitié entre ces deux écrivains. Enthousiasme et dégoût, joie et tristesse, colère et allégresse, cette correspondance est vibrante de vitalité et d’esprit.

On ne présente plus Brigitte Fossey et encore moins à Nohant ! Une immense carrière jalonnée de rencontres avec les réalisateurs les plus prestigieux. Aussi populaire que talentueuse, elle met, en complément à une intense activité au théâtre, au cinéma et à la télévision, son amour de la musique au service des musiciens dans des spectacles littéraires toujours couronnés d’un grand succès.

Elle est récitante d’oratorios (Jeanne au Bûcher d’arthur Honneger) et participe à de nombreux festivals de musique (outre Nohant, La Chaise Dieu, le Festival d’Angers, le Festival de Saint-Riquier, etc.) et collabore à de nombreux spectacles littéraires et musicaux avec en particulier Michel Béroff (Festival d’Auvers-sur-Oise), Pascal Amoyel, Laurence Bénézit de La Morandière, Michael Lonsdale, les quatuors Atlantis et Amaryllis, Emmanuelle Bertrand, Yves Henry, Nicolas Stavy, François-René Duchâble, Giovanni Bellucci, François Chaplin… toujours avec le même succès auprès des spectateurs, subjugués par l’intensité et l’engagement sincère de son jeu.

Nicolas Vaude est l’arrière-petit-fils du violoniste bordelais Jacques Thibaud. Résidant au Chesnay (Yvelines), il commence le théâtre à l’âge de douze ans en participant, avec Denis Podalydès et Muriel Mayette, au Concours Interscolaire de Versailles, dont il affirme qu’il est à l’origine de sa vocation. Après ses études au lycée Marie-Curie, il suit deux ans durant les cours de Jean Darnel au Théâtre de l’Atelier, aux côtés de Valeria Bruni-Tedeschi, Annie Grégorio, Elie Semoun et surtout Nicolas Briançon, « un ami, un frère » avec qui il n’aura cesse de travailler par la suite. En 1983, il intègre l’école nationale de la rue Blanche pour quatre ans. Il y suit notamment l’enseignement de Brigitte Jaques-Wajeman et Stuart Seide.

Son jeu ayant convaincu Jean-Pierre Marielle, c’est à ses côtés qu’il monte pour la première fois sur scène, en 1986, dans la pièce de Marcel Aymé Clérambard, mise en scène par Jacques Rosny à la Comédie des Champs-Élysées. Interprétant le rôle d’Octave, il est nominé pour le Molière de la révélation théâtrale masculine. L’année suivante, il joue dans son premier film, Travelling de Jean-Charles Tacchella. Au cinéma, il travaille avec des réalisateurs tels que Patrice Chéreau, Christophe Gans et Jean-Paul Rappeneau. Il tient également divers rôles à la télévision, notamment dans des séries comme Le juge est une femme, Navarro ou Sœur Thérèse.com.

Sur les planches, il interprète nombre de classiques, allant de Racine (Britannicus) à Molière (Le Misanthrope, Dom Juan) en passant par Tchekhov (La Cerisaie). Toutefois, son registre tend aussi vers des pièces plus contemporaines. À partir de 1995, il travaille plusieurs fois avec la metteure en scène Annick Blancheteau, jouant dans Un inspecteur vous demande aux côtés d’Yves Robert puis dans Château en Suède de Françoise Sagan ; son interprétation de Sébastien lui vaut le Molière de la révélation théâtrale1998.

En 2001, il incarne le personnage-titre dans l’adaptation par Jean-Pierre Rumeau du Neveu de Rameau de Denis Diderot. La pièce est un triomphe, et reste deux ans à l’affiche du Théâtre du Ranelagh. Considérant qu’il s’agit d’un des plus beaux rôles qui soient au théâtre, il le reprend en 2009 et en 2013.

Il est choisi pour interpréter Maximilien de Robespierre dans Les Visiteurs 3 de Jean-Marie Poiré, film sorti en salle en 2016. Il déclare s’intéresser au rôle pour son aspect « à la fois sérieux, terrifiant même, mais comique ».

Première Prix Cortot 2019 féminine dans l’histoire de ce concours, Nour Ayadi, née au Maroc en 1999, commence le piano à six ans avec Nicole Salmon. En 2016, elle s’installe à Paris pour poursuivre ses études musicales auprès de Jacques Lagarde, à l’Ecole Normale de Musique Alfred

Cortot, et Claire Désert ainsi que Romano Pallottini, au Conservatoire National de Musique de Paris.

Lauréate de plusieurs prix de concours internationaux, elle obtient récemment le Premier Prix au concours des Virtuoses du Coeur en 2019, mais aussi le Deuxième Prix au Alion Baltic Piano Competition en Estonie en août 2018, et le Grand Prix du Concours International de

Piano SAR Lalla Meryem au Maroc en 2016. Elle est également lauréate du Grand Prix au concours Flame à Paris et du Concours National de Musique du Maroc, présidé par A.R. El Bacha (Premier Prix). En avril 2017, elle remporte le Premier Prix au Concours International de Musique Classique de Baku, Azerbaïdjan. Interprète d’une grande intégrité et d’une grande puissance communicative, Nour cherche à se perfectionner auprès de musiciens aussi admirés qu’Epifanio Comis, Cédric Pescia ou Julia Mustonen-Dahlkvist.

Nour a fait ses débuts avec orchestre à 14 ans avec l’Orchestre Philharmonique du Maroc et a été appelée à jouer dans divers festivals (festival des Alizés, Barbizon, Festival de Musique Contemporaine de Paris et Glafsforden Musik Festival Suède). Elle a joué au Palais des Nations à Genève, au Palais Tursi en Italie, à l’Assemblée Nationale à Paris…

Récemment, elle a été sélectionnée pour participer à l’Académie de Musique Française auprès de grands professeurs tels que Jean-Efflam Bavouzet ou Jacques Rouvier. En parallèle à sa jeune carrière de soliste, Nour étudie à Sciences Po Paris.

Son Prix Cortot 2019 lui permettra de se produire dans plusieurs festivals en France (les Nuits du Piano, festival d’Orléans…) jusqu’en 2020, et d’enregistrer son premier disque.

(Concert suivi d’une balade nocturne littéraire et musicale dans le Parc du Domaine de George Sand).

Détails

Date :
21 juillet
Heure :
20:30
Prix :
35€ à 45€
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Bergerie-Auditorium du Domaine de George Sand à Nohant
2 Place Saint Anne
Nohant-Vic, 36400 France

Organisateur

Nohant Festival Chopin
Téléphone :
02 54 48 46 40
E-mail :
contact@festivalnohant.com