Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Iryna KYSHLIARUK – Cyrielle NDJIKI NYA – Yun-Ho CHEN

11 juillet à 16:30

35€ à 45€
Iryna KYSHLIARUK, soprano Cyrielle NDJIKI NYA, soprano Yun-Ho CHEN, piano

Iryna KYSHLIARUK, soprano

Cyrielle NDJIKI NYA, soprano

Yun-Ho CHEN, piano

 

TREMPLIN-DECOUVERTE

Hommage à Pauline Viardot

En solo ou en duo, les airs d’opéras chantés par Pauline Viardot en son temps.

 

Bergerie-auditorium Frédéric Chopin

 

Dimanche 11 juillet
16h30

Iryna KYSHLIARUK, soprano Cyrielle NDJIKI NYA, soprano Yun-Ho CHEN, piano

Iryna Kyshliaruk, soprano ukrainienne, formée en Allemagne et en France, est une artiste éclectique et sensible aux différents styles et cultures.

Iryna fait sa première apparition sur scène en interprétant le rôle de l’Amour dans L’Orfeo de Gluck à l’Opéra Studio de Kiev. Elle interprète ensuite le rôle de la Folie dans  Platée de.Rameau. En 2018, elle joue le rôle de Cléopâtre dans Giulio Cesare de Haendel sous la direction de Philippe von Steinaeker dans le cadre d’une collaboration entre le Conservatoire National supérieur de musique de Paris et la Philharmonie de Paris.

Elle commence son parcours de musicienne à l’Académie des Arts de Kiev par des études de violoncelle et de composition. Plus tard, elle intègre la classe de chant de Maria Stefiuk à l’Académie de Musique de Kiev. En 2013, elle intègre le CNSMDP où elle se perfectionne auprès d’Elène Golgevit ainsi que Stephan Genz (répertoire allemand), Anne Le Bozec (Lied et mélodie), Jeff Cohen (Lied et mélodie) et Kenneth Weiss (répertoire baroque).

Passionnée par le répertoire allemand, Iryna poursuit en 2016 une année Erasmus à Leipzig. Elle se consacre non seulement à l’opéra allemand (Ariane à Naxos, Les Joyeuses commères de Windsor) mais aussi à l’oratorio (Les Passions selon Saint Matthieu et Saint Jean). Elle défendra ce répertoire en an plus tard en 2017 en chantant le rôle d’Eve dans La Création de J.Haydn sous la direction de David Reiland à Notre-Dame de Paris.

En juin 2019 elle fait ses débuts dans le rôle du Feu dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel, puis en novembre 2019 à la Philharmonie de Paris où elle chante sous la direction de Philippe Aiche.  

 

« Il est primordial pour moi de faire ce que je veux dans la  mesure de mes capacités, mais de toujours repousser plus loin lesdites capacités en me fixant des objectifs plus ardus : je suis ainsi ma seule limite, ce qui fait que je suis aussi libre que possible. » C’est ainsi qu’aime à penser Cyrielle Ndjiki Nya, soprano, titulaire d’une maîtrise en médiation culturelle spécialité musique et danse de la Sorbonne, et qui s’est octroyé la liberté de choisir le chant lyrique.

 

Elle a toujours aimé le chant mais le chant lyrique lui vient par désir de maîtriser sa voix. Dès lors, elle n’aura de cesse de la perfectionner et de faire des rencontres essentielles à son évolution musicale, dans la classe de Claudine le Coz, et dans celle de Pierre Catala. Elle y obtient un prix d’art lyrique mention très bien, puis rencontre Robert Expert au conservatoire de Bobigny. Il n’aura de cesse de la faire progresser et après une année de travail en sa compagnie, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe de Chantal Mathias, classe dans laquelle elle poursuit actuellement ses études.

 

Cyrielle intègre en 2017 la quatrième génération de l’atelier lyrique Opera Fuoco, dirigé par David Stern et participera à plusieurs master classes avec Opera Fuoco entre septembre et décembre 2017. En janvier 2018, elle participe à la demi-finale nationale du concours Voix Nouvelles, En mai 2018, elle est la 4ème  servante dans l’Elektra de Strauss à l’auditorium de l’opéra de Bordeaux, et Elettra dans Idomeneo de Mozart avec Opera Fuoco à Levallois. Elle rencontre Karine Deshayes lors de la master class Les plaisirs de la Seine avec Opera Fuoco, et est tout dernièrement Ortlinde dans La Walkyrie de Wagner à l’Opéra de Bordeaux, sous la direction de Paul Daniel. Cyrielle participe à l’académie des Treilles en d’octobre 2019 sous la houlette de Dame Felicity Palmer, et  est lauréate de la fondation de Tarrazzi ainsi que de la fondation de France Dauphin de Verna, et plus récemment de la fondation Meyer et du fonds Krigelstein.

 

Née à Taïwan, Yun-Ho Chen a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où elle a obtenu ses masters de piano, musique de chambre, de direction de chant et d’accompagnement vocal. 

 

Elle est lauréate de nombreux concours en France et à l’étranger : Lagny-sur-Marne, Claude Bonneton, Grand Prix Claude Kahn, Delia Steinberg à Madrid, Isidor Bajic Memorial en Serbie, Thailand International Piano Competition à Bangkok et le Città di Barletta en Italie. 

 

Yun-Ho s’est produite avec plusieurs orchestres parmi lesquels l’Orchestre de TNNUA (Tainan National University of the Arts), l’Orchestre Symphonique de Taïpei et l’Orchestre National Symphonique de Taïwan. Par ailleurs, elle donne régulièrement des récitals en France et lors de festivals. Parallèlement à son activité de soliste, elle forme avec Delphine Armand un duo à 2 pianos et piano à 4 mains. Lauréates du concours Grieg d’Oslo et de l’ARD de Munich, Yun-Ho et Delphine sont invitées à l’étranger pour des master-class et concerts (Taïwan, Thaïlande, Kiev…). 

 

Sa curiosité envers la musique vocale l’amène à former un duo de chant/piano avec la soprano ukrainienne Iryna Kyshliaruk. Depuis 2016, Iryna Kyshliaruk et Yun-Ho Chen travaillent en duo. Cette collaboration a donné lieu à plusieurs apparitions en Allemagne et en France notamment au Théâtre Impérial de Compiègne, à la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, l’Opéra de Massy et l’Hôtel de Matignon. En 2017 et 2018, leur duo est sélectionné pour la Deutsche Lied Akademie. Lauréates du Concours de Lied et Mélodie de Gordes, elles remportent le Prix Opéra Avignon. Lors de la saison 2019-2010, le duo est invité à se produire à l’Opéra d’Avignon et sortira son 1er CD composé des mélodies de Moussorgski, Liszt et Rachmaninov chez Mirare.

Yun-Ho se passionne également pour l’accompagnement des chœurs. Elle est actuellement chef de chant de la classe d’art lyrique au Conservatoire de Pavillons-sous-bois.

PROGRAMME 

 

Georg Friedrich HAENDEL –  La Tempête (extrait de Jules César) 

Wolfgang Amadeus MOZART – duo Sull’aria (extrait des Noces de Figaro) 

Richard WAGNER – Dich teure halle (extrait de Tannhäuser) 

Giacomo MEYERBEER – Robert, toi que j’aime (extrait de Robert, le diable) 

Vincenzo BELLINI – duo Mira, o Norma (éxtrait de Norma) 

Jules MASSENET – Pleurez mes yeux (extrait du Cid) 

Frédéric CHOPINBallade n° 4 en fa mineur, op. 52 

Alfredo CATALANI – Ebben ne andrò lontana (extrait de La Wally) 

Giuseppe VERDI  – Mercè dilette amiche (extrait des Vêpres siciliennes) 

Richard STRAUSS – duo Zdenka-Arabella (extrait d’Arabella)

Détails

Date :
11 juillet
Heure :
16:30
Prix :
35€ à 45€
Catégories d’évènement:
,

Lieu

Bergerie-Auditorium du Domaine de George Sand à Nohant
2 Place Saint Anne
Nohant-Vic, 36400 France

Organisateur

Nohant Festival Chopin
Téléphone :
02 54 48 46 40
E-mail :
contact@festivalnohant.com

Billets

Les numéros ci-dessous incluent les billets pour cet événement déjà dans votre panier. En cliquant sur «Obtenir des billets», vous pourrez modifier toutes les informations existantes sur les participants ainsi que modifier les quantités de billets.
Dimanche 11 juillet à 16h30 Hommage à Pauline Viardot Catégorie A
Catégorie A
45,00
4 disponible
Dimanche 11 juillet à 16h30 Hommage à Pauline Viardot Catégorie B
Catégorie B
35,00
6 disponible