Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Célia ONETO BENSAID, piano Jean-Baptiste DOULCET, piano Quatuor ELMIRE

20 juillet à 20:30

MUSIQUE DE CHAMBRE SAMEDI 20 JUILLET 2O H 30 Bergerie-auditorium Frédéric Chopin Célia ONETO BENSAID, piano Jean-Baptiste DOULCET, piano QUATUOR ELMIRE Les deux Concertos de Chopin servis par la nouvelle génération, le Concerto en mi mineur op. 11 par Jean-Baptiste Doulcet et le Concerto en fa mineur op. 21 par Célia Oneto Bensaid

Célia ONETO BENSAID

piano

Jean-Baptiste DOULCET

piano

QUATUOR ELMIRE

SAMEDI 20 JUILLET
20H30

Bergerie-Auditorium Frédéric Chopin
MUSIQUE DE CHAMBRE

Les deux Concertos de Chopin servis par la nouvelle génération, le Concerto en mi mineur op. 11 par Jean-Baptiste Doulcet et le Concerto en fa mineur op. 21 par Célia Oneto Bensaid

MUSIQUE DE CHAMBRE SAMEDI 20 JUILLET 2O H 30 Bergerie-auditorium Frédéric Chopin Célia ONETO BENSAID, piano Jean-Baptiste DOULCET, piano QUATUOR ELMIRE Les deux Concertos de Chopin servis par la nouvelle génération, le Concerto en mi mineur op. 11 par Jean-Baptiste Doulcet et le Concerto en fa mineur op. 21 par Célia Oneto Bensaid

La presse suit depuis quelques années l’évolution de Célia Oneto Bensaid, une pianiste engagée aux doigts d’or et à la technique irréprochable (LexNews) dont la sensibilité n’a d’égale que la maîtrise (Télérama) et incarnant l’électron libre de la relève pianistique française selon les Échos.
Formée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec cinq prix obtenus avec les meilleures distinctions dans les classes de piano, de musique de chambre ainsi que les trois classes d’accompagnement, elle rejoint ensuite l’École Normale Alfred Cortot où elle obtient le diplôme supérieur de concertiste.
Elle se produit sur les plus grandes scènes, en solo, en musique de chambre et en concerto, dans les répertoires qu’elle défend : les musiques américaine (comprenant ses propres transcriptions), française, d’aujourd’hui, ainsi que celle de compositrices tiennent une place importante dans ses programmes. Elle collabore et crée ainsi de nombreuses pièces dont elle est dédicataire pour certaines de David Hudry, Kaija Saariaho, Diana Syrse, Camille Pépin, Fabien Waksman et fait partie des artistes les plus engagées dans la redécouverte du « Matrimoine musical ».
Artiste Yamaha, soutenue par la Fondation Banque Populaire et la fondation Safran, Célia est lauréate de nombreux concours internationaux en solo et en musique de chambre (Piano Campus, Fondation Cziffra, Concours Nadia et Lili Boulanger, Pro Musicis, Prix HSBC du festival lyrique d’Aix-en-Provence etc.). Elle
reçoit le Prix du public de la Société des Arts de Genève en 2017 et devient en 2020 la première lauréate dans la catégorie “Musique Classique” du Trophée K2.
En récital et en musique de chambre, elle a été l’invitée de la Philharmonie de Paris, du Théâtre des Champs- Elysées, de « Piano aux Jacobins », de « la Roque d’Anthéron », du festival. « Nouveaux Horizons », de « l’Esprit du Piano » à Bordeaux, de la Folle Journée de Nantes, le Grand Théâtre de Harbin (Chine), le Salamanca Hall (Japon), la Salle Bourgie (Montréal), le Wigmore Hall (Londres), et est également l’invitée régulière de différentes émissions de radio (France Musique, Radio Classique, France Culture etc.).
Chambriste recherchée, on la retrouve sur scène notamment aux côtés de Renaud Capuçon, Violaine Despeyroux, Elsa Dreisig, Marie-Laure Garnier, Olivia Gay, le Quatuor Hanson, Héloïse Luzzati, Fiona McGown, Raphaëlle Moreau, Léa Hennino, Alexandre Pascal, Xavier Phillips…
Artiste éclectique, elle est aussi comédienne lors des projets du MAB Collectif (spectacles « Cendrillon, avec ma sœur » et « Comment je suis devenue Olivia »), est doublure mains sur des long métrages et en tant que pianiste elle apparaît dans les séries « Les Sauvages » et « Validé » (Canal Plus). Elle enregistre d’ailleurs les bandes originales de différents films et séries (« Les Sauvages » Canal Plus, « Rouge » de Farid Bentoumi, « Le Tourbillon de la vie » de Olivier Treiner).
Ses disques illustrent son attachement à ses répertoires de prédilection : de son premier disque solo “American Touches” autour de Gershwin et Bernstein en 2018 à “Métamorphosis” en 2021 autour de Glass, Pépin et Ravel, encensé par la critique (Coup de cœur de Renaud Capuçon sur RTL, 5 étoiles Classica, disque contemporain de la semaine sur France Musique etc.), elle explore en solo et en musique de chambre ces répertoires très variés, reflet de sa soif de découvertes. En 2022, paraît « Songs of Hope » avec sa partenaire la soprano Marie-Laure Garnier, croisant negro-spirituals et mélodies à caractère sacré (TTT de Télérama, 5 étoiles Classica etc.). Son troisième album solo dédié aux pièces de Dante de Marie Jaëll (Label Présences compositrices) est «choix du Monde», obtient TTTT de Télérama, 5 Diapasons, 5 étoiles de Classica et de multiples retours enthousiastes de la presse. Elle participe également à une monographie autour des œuvres inédites de Charlotte Sohy, largement saluée par la presse internationale. En 2023 sort le disque « Chants Nostalgiques» avec Marie-Laure Garnier et le quatuor Hanson autour de la mélodie française (Fauré, Chausson, Franck, Sohy…) qui a déjà obtenu TTTT de Télérama.
Célia est artiste en résidence à l’Opera Grand Avignon sur la saison 22/23 et 23/24.

Une pensée musicale en action, allant à l’essence des œuvres. (Le Figaro)
Né en 1992 à Paris, Jean-Baptiste Doulcet est pianiste, improvisateur et compositeur. Il remporte en 2019 le 4ème prix et le Prix du public du concours Long-Thibaud (présidé par Martha Argerich), ainsi que le Prix des Temps modernes à Clara Haskil 2019 (présidé par Christian Zacharias). Il est également lauréat du 2ème prix du 8ème Concours de Piano Nordique et lauréat de la fondation Charles Oulmont.
Considéré comme l’une des étoiles montantes du piano français aux côtés d’Alexandre Kantorow et de Rémi Geniet (Classica Magazine), il sort son premier CD consacré à Beethoven, Schumann et ses propres improvisations sur les thèmes du public (Les Spiriades, 2017). Son deuxième album (Schumann et Liszt) sort en 2022 chez le label Mirare.
Il s’est produit en France (Philharmonie de Paris, Pleyel, Gaveau, Cortot, La Folle Journée, La Roque d’Anthéron, Nohant Festival Chopin, Lisztomanias…), au Danemark, aux Etats-Unis, en Chine, en Italie, en Allemagne…
Connu pour sa personnalité musicale autant comme soliste que comme partenaire de musique de chambre (il a joué aux côtés du Quatuor Oistrakh, Augustin Dumay, Marc Coppey, Quatuor Hermès, Quatuor Arod…), mais aussi pour ses concerts d’improvisation, Jean-Baptiste est un artiste complet.
Après des études au Conservatoire National de Musique de Paris auprès de Claire Désert (piano et musique de chambre), Thierry Escaich et Jean-François Zygel (improvisation), il a travaillé avec de grands noms de la pédagogie pianistique : Julia Mustonen-Dahlkvist qui le suit et travaille avec lui depuis deux ans, Dmitri Bachkirov, Hortense Cartier-Bresson, Epifanio Comis, Alexeï Lebedev…
En tant que compositeur, il a écrit plus d’une vingtaine d’œuvres pour instruments solistes, musique de chambre ou grand ensemble. Le Gewandhaus lui commande un deuxième quatuor à cordes, créé en 2018 à Leipzig. Son Trio avec piano a été joué au Petit Palais à Paris, et des artistes comme Raphaël Pidoux du Trio Wanderer, ou Mona Quartet, interprètent ses œuvres. Sa Trilogie de la passion pour 12 violoncelles – tirée des poèmes de Goethe – est éditée et imprimée chez Alfonce Productions.

Dans une perpétuelle quête d’expression, le Quatuor Elmire impressionne par sa sonorité généreuse, libre, pleinement assumée et sans réserve. (Diapason)
Fondé en 2017, le Quatuor Elmire est récompensé au prestigieux Concours de Genève par le second Prix et le Prix spécial de la Fondation Etrillard décerné au projet artistique le plus remarquable. Il est également lauréat du concours international Carl Nielsen à Copenhague.
Le Quatuor Elmire s’est déjà produit dans les grandes salles telles que la Philharmonie de Paris, le Victoria Hall de Genève, la Philharmonie du Luxembourg ou encore la Grange au Lac d’Evian. L’année 2024 est marquée par ses débuts sur la scène de l’Alt Oper de Francfort ainsi que par la célébration des trente ans de la Folle Journée à Nantes.
Entouré des conseils des Quatuors Modigliani, Ysaÿe, Belcea et Ébène, le Quatuor Elmire est artiste résident à la Fondation Singer-Polignac, à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth, grand résident ProQuartet, artiste génération Spedidam.
Il est lauréat de la Fondation Banque Populaire.

PROGRAMME

Frédéric CHOPIN
Jean-Baptiste Doulcet, piano
Quatuor Elmire

Concerto pour piano n° 1 en mi mineur op. 11
Allegro maestoso – Romance.Larghetto – Rondo.Vivace

Entracte

Frédéric CHOPIN
Célia Onetto Bensaid, piano
Quatuor Elmire

Concerto pour piano n° 2 en fa mineur op. 21
Maestoso – Larghetto – Allegro vivace

Wolfgang Amadeus MOZART
Quatuor à cordes n° 14 en sol majeur K.387

Allegro – Menuetto – Andante – Fugue

Détails

Date :
20 juillet
Heure :
20:30
Catégories d’Évènement:
,

Lieu

Bergerie-Auditorium Frédéric Chopin
2 Place Sainte Anne
Nohant-Vic, 36400 France
+ Google Map

Organisateur

Nohant Festival Chopin
Phone
02 54 48 46 40
E-mail
contact@festivalnohant.com